Le défi des bâtisseurs.

Report de forces

C'est le propre de l'architecture gothique : faire disparaître les murs pour faire entrer la lumière, par l'intermédiaire de ces grandes fenêtres ; on crée plus de vide que de plein. Tout ceci est rendu possible par les reports de charge.

Dans le cas de la nef par exemple, on reporte les charges qui viennent des voûtes de sa partie centrale vers l'extérieur, en passant au-dessus des bas-côtés, par l'intermédiaire de l'arc-boutant.

C'est un peu comme de l'eau qui vient chercher son chemin en s'écoulant le long d'une toiture. Et c'est tout le génie des bâtisseurs gothiques d'avoir réussi à trouver ces nouveaux chemins pour les reports de charge, de manière empirique.

Images de synthèse : Inventive Studio - Stéphane Potier / Jean-Luc Weimar
Modélisation cathédrale de Strasbourg : Stéphane Potier
Restitutions archéologiques et architecturales : Stéphane Potier, Sabine Bengel, Clément Kelheter