Le défi des bâtisseurs.

Portrait de Maître d'Œuvre : 1 - Erwin de Steinbach

Erwin est sans aucun doute l’architecte le plus célèbre du Moyen Âge. Il a su faire preuve de virtuosité et d’esprit novateur en concevant le rez-de-chaussée du massif, l’ornementation de la façade et la fameuse rosace de la cathédrale de Strasbourg. Erwin est né aux alentours de 1255.

Comme la majorité des architectes à cette époque, il commence sa carrière par le métier de tailleur de pierre. Après son apprentissage, il effectue ses années de compagnonnage sur différents chantiers. Il est présent sur celui de la cathédrale au moment de la pose de la première pierre du massif occidental, par l'évêque Conrad II de Lichtenberg, le 25 mai 1277. Il n'assure cependant la direction de l'œuvre qu'à partir de 1284.

Il invente le réseau rayonnant de la rose, proche de celui de Notre-Dame de Paris. Son style se reconnaît dans le décor intérieur du narthex, du tombeau de l'évêque Conrad, et dans la chapelle de la Vierge, aujourd'hui disparue. Ses réalisations architecturales laisse supposer qu’Erwin a voyagé à travers la France. Faisant preuve d’une immense capacité d’imagination et de visualisation, il est le premier architecte à avoir dessiné ses plans pour la rosace en deux dimensions. C’est aussi sous son influence que la France perdit petit à petit son statut de précurseur en Art gothique, au profit de l’Allemagne. Erwin fut également l’initiateur de la cathédrale de Fribourg en Brisgau et de la collégiale de Thann.

Il reste maître d'œuvre jusqu'à sa mort, le 17 janvier 1318.