Le défi des bâtisseurs.

Portrait de Maître d'Œuvre : 2 - Gerlach

Johannes Gerlach prend la direction du chantier de la cathédrale en 1341 ; il poursuit les travaux de la façade. Entre 1355 et 1365 il édifie le troisième étage des clochers. La rose est achevée et les travaux de la Galerie des Apôtres sont entamés.

Maître Gerlach réalise aussi la chapelle Sainte-Catherine. Fondée en 1340, la réalisation de cet ouvrage constitue une étape fondamentale tant par sa qualité que par son rayonnement sur la production artistique de la fin du XVè siècle. Le très grand architecte du Moyen Âge Peter Parler s' est directement inspiré de « sa voûte en étoile avec des clefs pendantes » pour la cathédrale de Prague. Ces voûtes sont remplacées au XVIe siècle par les voûtes curvilignes actuelles, dont le style influence celles du monastère de Bebenhausen ou celle de la chapelle Barbazana à Pampelune.

Gerlach fait partie des tailleurs de pierre les plus inventifs du 14è siècle. Il est sûrement l'inspirateur du fameux «plan C» (dessin N°5) qui prévoit le comblement de la partie vide séparant les deux tours (le futur beffroi). Ce nouveau projet prévoit un beffroi percé d'élégantes baies tripartites et coiffé d'un couronnement à gables.

En 1365, les deux tours s'élèvent désormais jusqu'à hauteur de l'actuelle plateforme et la silhouette de la cathédrale emprunte nettement à celle de Notre-Dame de Paris. En 1371, maître Conrad succède à Gerlach et réalise la galerie au dessus de la rose.