Le défi des bâtisseurs.

Portrait de Maître d'Œuvre : 3 - Michel de Fribourg

Michel de Fribourg commence sa carrière d'architecte en apprentissage sur le chantier de Bâle (son père, Johan de Gmünd est employé à vie à Fribourg). Un contrat d'engagement daté du 18 juin 1383 témoigne de son entrée en fonction à Strasbourg. Il est un des premiers architectes à pouvoir profiter de nouvelles libertés de la profession : sous la direction de la ville, les autorisations de travailler sur différents chantier étaient plus facile à obtenir et les architectes effectuaient alors leur travail dans des conditions plus souples que leurs prédécesseurs. Mais dans l'histoire de la construction de la cathédrale, il n'occupe pas une place très importante. Michel de Fribourg apparaît avant tout comme le représentant des Parler à Strasbourg (Peter Parler était son oncle). Tout comme il fût l'architecte qui s'occupa de la cathédrale après le grand incendie de 1384 qui ravagea notamment certaines parties de l'édifice. Il a eu la malchance d'arriver à un moment où il lui fut impossible de montrer son talent créatif et Michel de Fribourg passera la plus grande partie de sa maîtrise d'ouvrage dans des travaux de restauration. Il fut, par ailleurs, souvent convoqué auprès du Conseil de Strasbourg pour expertise dans certaines affaires de construction. Il meurt entre le mois de mai 1387 et juin 1388 ne laissant guère de traces exploitables de son passage.