Le défi des bâtisseurs.

Dessin n°5 / Histoire des collages sur un même parchemin

Les architectes utilisaient parfois les mêmes supports pour réaliser leurs tracés. Ainsi, sur le dessin N°5 conservé à la Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, on peut observer une première phase de projet dessiné pour la façade de la cathédrale de Strasbourg. Puis un autre tracé présente l'ajout d'un beffroi au premier dessin. Maître Gerlach est sans doute à l'origine de ce projet. Il a utilisé ce support déjà existant pour des raisons pratiques notamment : il est plus simple de créer un ajout sur un rendu déjà existant pour envisager au mieux le résultat final. C'est une manière de respecter ainsi le travail du maître d'oeuvre qui l'a précédé. Par ailleurs, le parchemin qui servait à la réalisation de ces tracés était fort coûteux à l'époque. Ce procédé permettait donc de faire quelques économies.

Extrait du film Le défi des bâtisseurs de Marc Jamplosky